Catégories
Informations et chirurgies

La chirurgie esthétique à faible coût est un risque pour les patients: elle diminue la qualité, la sécurité médicale et le professionnalisme

Deux des principales menaces pour la sécurité médicale et des résultats satisfaisants pour les patients qui décident de subir une chirurgie plastique ou un traitement médical esthétique sont les traitements à faible coût et intrusion professionnelle.

Cliniques low cost en chirurgie plastique

Vous avez probablement entendu à plusieurs reprises comment différentes cliniques de chirurgie plastique (généralement à faible coût) lancent des promotions spéciales dans des opérations aussi exigeantes que celle-ci. Ces types d'offres étrangement bon marché ont tendance à proliférer au printemps et en été, périodes où elles augmentent intérêt pour l'image personnelle.

L'un de nos chirurgiens plasticiens, le Dr Ramón Calderón Nájera, président de SECPRE (Société espagnole de chirurgie plastique, reconstructive et esthétique) en 2018 et 2019, souligne que "Le faible coût a été établi par l'émergence de grands groupes d'entreprises dans lesquels le facteur économique prévaut sur le facteur de sécurité médicale. La prise en charge est basée sur les chiffres et non sur la qualité et les soins aux patients. »

Par ailleurs, le Dr Calderón indique que l'intrusion professionnelle fait partie du quotidien: les opérations sont effectuées à moindre coût par des médecins non spécialistes en chirurgie plastique, avec les risques que cela comporte. Tel que calculé par SECPRE, il y a environ 9000 médecins en Espagne qui effectuent des interventions plastiques et esthétiques sans avoir terminé la spécialité. La liposuccion est l'intervention de chirurgie esthétique la plus punie par l'intrusion professionnelle en Espagne. Et autre fait qui nous inquiète: quatre centres esthétiques sur cinq annoncés sur Instagram ne sont pas agréés pour effectuer des opérations de chirurgie esthétique.

Cela se traduit par une augmentation considérable des deuxième ou troisième interventions pour tenter de réparer les dommages des complications dérivées de ces premières chirurgies à faible coût. Dans cet entretien avec le Dr Carlos Gullón Cabrero, également chirurgien plasticien dans notre clinique, vous pouvez lire plus de détails sur ces réopérations et d'autres problèmes qu'ils rencontrent chez des patients précédemment mal opérés par des professionnels non accrédités ou dans des centres non certifiés.

Pour cette raison, du SECPRE, en tant qu'organisme fédérateur des professionnels de la chirurgie plastique, reconstructive et reconstructive, ils insistent depuis des années sur éviter les chirurgies et les traitements à faible coût, comme celles que l'on retrouve si souvent dans les recherches Google ou sur les réseaux sociaux. Le Dr Calderón souligne que "Ces types d'offres ne répondent généralement pas aux normes de qualité, notamment en ce qui concerne les matériaux utilisés, et peuvent mettre en danger la santé du patient."

"Les les patients comprennent que vous devez payer le juste prix pour un service de la plus haute qualité »dit le docteur. Dans le binôme qualité-prix, le concept de «valeur» est fondamental, et pour cela il est nécessaire de fixer un prix adéquat garantissant, dans toute la mesure du possible, des résultats naturels, satisfaisants et sûrs.

Ce qu'une clinique de chirurgie esthétique de référence devrait offrir

Dans ce contexte où nous nous trouvons, et parce que nous croyons vraiment que cela ne peut se faire que de cette manière, Chez FEMM, nous ne lésinons pas sur le service le meilleur et le plus sûr. Pour cela, nous avons une équipe médicale de professionnels formidables et expérimentés; De plus, le chirurgien qui vous opérera vous assistera dès le début, tant dans les consultations diagnostiques que dans les bilans postopératoires. Un chirurgien plasticien ne peut et ne doit pas déléguer la salle d'opération à des assistants ou collaborateurs, sauf communication préalable et consentement exprès du patient.

Nous opérons dans des centres hospitaliers de référence, qui disposent de salles de réanimation, d'une unité de soins intensifs et d'une banque de sang, et de chambres adaptées aux besoins des séjours de nos patients. Pour les interventions ambulatoires, nous avons un quirófano chez FEMM et, dans les deux cas, nous utilisons du matériel médical et chirurgical plus avancé; et nous utilisons des implants de qualité supérieure et approuvés.

De plus, nous avons des protocoles très mesurés sur les temps pré et post opératoires nécessaires pour assurer le succès de la chirurgie. Et un autre aspect très important: notre équipe d'anesthésistes est présente pendant toute la durée de l'intervention, avec un seul patient et dans une seule salle d'opération.

Enfin, avec la situation causée par le COVID-19, il faut être plus prudent que jamais pour assurer une intervention chirurgicale. Si vous prévoyez de subir une intervention chirurgicale prochainement ou si vous connaissez quelqu'un qui va le faire, nous vous recommandons cet article où nous recueillons ce que vous pouvez demander et ce que vous devriez faire dans cette nouvelle normalité.

Tourisme esthétique: qualité, oui. Faible coût, non

Quant au tourisme esthétique, selon le Dr Calderón Nájera, le plus grand impact du secteur est représenté par la concurrence déloyale de certains pays d'Amérique du Sud, du Maroc, de la Tunisie, de la Turquie ou du Liban, avec des forfaits loisirs-sanitaires à des prix défiant toute concurrence. Nous devons être conscients des risques élevés de ce type de tourisme, qui n'a rien à voir avec un patient d'un pays quelconque opérant dans un autre pour des raisons de plus grande sécurité, confiance ou qualité des soins. Chez FEMM, nous ne critiquons pas le tourisme esthétique de qualité, mais nous critiquons le tourisme de santé à bas prix.

La combinaison voyage-loisirs + esthétique à faible coût représente un risque élevé pour la sécurité des patients. Par exemple, on soupçonne sérieusement que dans certaines cliniques d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud il existe un marché pour les prothèses usagées, déjà utilisées: elles sont retirées, lavées, stérilisées et revendues à nouveau.

Faible coût également en médecine esthétique

Dans le secteur de médecine esthétiqueBien qu'il soit plus courant pour les centres et les cliniques de faire des offres spécifiques, par exemple dans les traitements d'appareils pour que les patients essaient de nouveaux services, nous devons être très prudents avec des super promotions très succulentes qui, dans de nombreux cas, ne pouvaient pas couvrir ou le prix de laboratoire des produits faisant l'objet de la publicité.

Le résultat est celui de patients insatisfaits du résultat, créant une image négative du secteur esthétique. Dans le cas de produits injectables, tels que Botox, acide hyaluronique, vitamines … il faut être prudent et s'assurer que le principe qu'ils vont nous présenter est bien ce qu'ils disent, est de bonne qualité et dans les quantités convenues.

Et aussi ici, vous pouvez vous retrouver avec une grande intrusion, avec des centres qui n'ont pas d'autorisation sanitaire, nous vous recommandons donc de toujours exiger que le traitement soit effectué par un médecin esthétique agréé.

Bref, les offres agressives de chirurgie esthétique et de médecine esthétique traitent ces interventions comme de simples produits de consommation, alors qu'il s'agit de services de santé pour lesquels la sécurité des patients, l'excellence et la qualité du résultat doivent être une priorité. La sécurité et la qualité peuvent être mises en danger lorsque la somme des coûts des ressources humaines et techniques impliquées dans une intervention de chirurgie esthétique ou dans un traitement de médecine esthétique dépasse le prix proposé.

Vidéos connexes:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *